• Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités
  • Nos activités
    Nos activités

Soins infirmier en ophtalmologie

 

 Soins infirmier en ophtalmologie 

Objectifs pédagogiques du cours

 

OBJECTIF GENERAL:

 

Assurer les soins infirmiers requis pour tout malade présentant une affection ophtalmologique

 

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES SPECIFIQUES  

Au terme de ce cours l'élève doit être capable de:

  • Préparer le malade et le matériel nécessaire pour:
  • Un examen  du fond d'œil
  • Un test à la fluorescéine
  • Prendre la tension oculaire
  • Mesurer l'acuité visuelle
  • Réaliser un lavage oculaire
  • Assurer les soins infirmier chez un malade présentant une affection oculaire
  • Informer, éduquer et orienter les patients en fonctions de leur pathologie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SCHEMA DU COURS

 

 

-Rappel anatomophysiologique de l’œil

-Rôle infirmier en consultation ophtalmologique

-Préparation du matériel pour examen clinique

-Examen des structures externes de l’œil

-lavage de l’œil

-Nettoyage de l’œil

-Instillation de collyre

-Instillation, de pommade ophtalmique

-préparation du malade pour examen du fond d’œil

-Préparation du malade pour un test à la fluorescéine

- Préparation du malade à l’examen d’angiographie rétinienne à la fluorescéine

-Préparation du matériel pour extraction du corps étrangers de l’œil

-Mesure de la tension oculaire- L’acuité visuelle

-Examen de la réfraction, oculaire

-Bibliographie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappel anatomophysiologique de l'œil:

 

L'œil a la forme d'une sphère de 23mm de diamètre antéropostérieur. Il pèse 7g, son volume est de 6,5 cm3. Il est contenu dans la partie- antérieure de l'orbite.

*l'œil est formé:

*d'une paroi

*d'un contenu

*des annexes

 

La paroi

La paroi postérieur  du globe oculaire est formé de 3  tuniques concentriques; de l'extérieur vers l'intérieur:la sclére ou sclérotique, la choroïde et la rétine.

 

*LA TUNIQUE LA  PLUS EXTERNE: est la sclère coque résistante fibreuse, blanche, consistant les 4/5 postérieurs du globe.sa surface externe présente les insertions  des muscles oculomoteurs. Elle se prolonge en avant par la cornée parfaitement transparente qui constitue la tunique fibreuse antérieure de l'œil .la zone de transition est appelée limbe scléro-cornéen.

 

* LA TUNIQUE  INTERMÉDIAIRE:  est la choroïde qui se poursuit en avant par le corps ciliaire et l'iris .la choroïde est la membrane vasculaire de l'œil .le corps ciliaire sécrète  l'humer aqueuse , grâce à ses procès ciliaire  et dirige l'accommodation grâce au muscle ciliaire  .l'iris est plus ou moins pigmenté, prenant une couleur bleu vert ou marron il est perforé en son centre par la pupille.celle ci se rétrécit à la lumière  (myosis) s'élargit à l'obscurité  (mydriase) grâce au réflexe protomoteur ( RPM)

 

 *LA TUNIQUE  LA PLUS INTERNE est la rétine elle st située entre la choroïde et la vitré la face interne de la rétine  est bien vue par l'examen du fond d'œil elle est transparente  laissant voir la choroïde richement  vascularisées donnant au fond d'œil sa couleur orangée.

 

*DEUX ZONES ONT UN ASPECT PARTICULIER au fond d'œil

la papille, disque blanchâtre de 1.5 mm  de diamètre  elle est à la fois le point de convergence  des fibres de nerfs optique  et le point de passage des vaisseaux rétinien qui  vont tapisser la rétine  artère  veine centrale de la rétine  et leurs  branches de division elle se traduit par la tache aveugle sur le relevé du champ visuel

La macula est située exactement au pole postérieur de l'œil  de couleur rougeâtre elle présente une dépression centrale la fovéa  centralis c'est elle qui assure l'acuité visuelle et la vision diurne

 

Contenu

 

 Il est constitué des milieux transparents de l'œil que les rayons lumineux  doivent traverser après la cornée d'avant en arrière pour atteindre la rétine

L'HUMEUR AQUEUSE liquide incolore, occupe l'espace situé entre la cornée et le cristallin cet espace est divisé en chambres antérieur et postérieur par l'iris

 l'humeur  aqueuse est sécrétée par les procès ciliaires du  corps ciliaire dans la chambre antérieure puis et évacuée par le trabéculum et le canal de schlem dans l'angle irido coréen vers les veines épisclérales

 LE CRISTALLIN est une lentille biconvexe située entre  la chambre postérieur en avant et le vitré  en arrière il est maintenant en place par la zonule  de zinn

LE VITré est un gel transparent qui remplit la partie postérieure de l'œil entre le cristallin et la rétine  il est enfermé dans une membrane la  hyaloïde

 

 

Annexes

 

Les paupières qui recouvrent l'œil jouent un rôle de protection et étalent le liquide lacrymal à la surface du globe

 La conjonctive   tapisse la surface palpébrale en contact avec le globe( conjonctive palpébrale) se réfléchit dans les culs de sac et recouvre la sclére (conjonctive bulbaire) jusqu'a la cornée en avant

 Glande lacrymale et voies lacrymales

La glande lacrymales est situées sous la paupière supérieure  dans l'angles supéro externe  de l'orbite  elle sert à sécréter les larmes qui s'évacuent par les tubercules lacrymaux situés à l'extrémité  interne du bord libre de chaque paupière et  cheminent dans les voies lacrymales jusqu aux fosses nasales

   

     Les muscles oculomoteurs sont au nombre de six, 4 muscles droits (interne externe supérieur inférieur) et 2 obliques (grand et petit) il s’insèrent sur la sclére de 5à8mm du limbe scléro coréen et assurent toute la motilité oculaire :

      -Droit externe: Porte l'œil en dehors

      -Droit interne: porte l'œil en dedans

      -Droit supérieur : porte l'œil en haut

      -Droit inférieur:porte l'œil en bas

      -Droit oblique: muscle de la lecture porte l’oeil en bas et en dedans

      -Petit oblique : porte l'œil en haut et en dedans

 

Le  reste de la rétine assure la perception du champ visuel périphérique et la vision dans l'obscurité

LE ROLE DE LA RÉTINE est d'assurer grâce a ses photorécepteurs la transduction visuelle c'est  a dire la transformation de l'énergie lumineuse des rayons lumineux qui arrivent en énergie électrique transmise au cerveau par les fibres du nerf optique

   

 

 

 

 

Rôle infirmier en consultation ophtalmologique

 

1/ Accueil et interrogatoire du malade

 L'appréciation par l'infirmier des signes ophtalmologique fonctionnels dont souffre le malade constitue une étape capitale pour collaborer à la pose du diagnostique et à la détermination des soins à entreprendre, l'interrogatoire du malade vise avant tout le motif de la consultation mai aussi les antécédents ophtalmologique et généraux  du patient  diabète hypertension artérielle, les traitements en cours les signes qui amènes le  patient à consulter peuvent être décrit en 3 variétés    

a/  la douleur oculaire qui revêt différent degrés

 

une sensation de brûlure

-Au niveau des paupières fait penser à une blépharite inflammation du bord libre des paupières, celles ci sont rouges parfois couvertes de sécrétions ;

-Au niveau de l'œil indique une conjonctivite, inflammation de la conjonctive

- l'œil est rouge, rougeur diffuse recouvert d'une sécrétion muco purulente le plus souvent

 Une douleur vive s’accompagnant de blépharospasme (fermeture forcée des paupières, de larmoiement indique une atteinte de la cornée (kératite) dont l'origine est très variées traumatisme infection local ou générale

 une douleur intolérable  avec céphalée violente nausée et baisse rapide de la vision doit faire penser à un glaucomes  aigu :l'œil est congestionné la pupille est dilatée  le globe est dur un traitement d'urgences s'impose pour éviter la perte totale de la vision

b/ les troubles de la vision  qui sont nombreuse et varié ce peut être  une anomalie de la dioptrique visuelle( amétropie)   un trouble et la vision  binoculaire( notamment une insuffisance  de convergence) ou une maladie du globe oculaire( paupière  conjonctive)  tel que : blépharite conjonctivite . le malade vient consulter parce qu'il présente des céphalées une gène dans son travail scolaire ou professionnel

  C/la perte brutal de la vue : c'est un accident grave nécessitant une prise en charge d'urgence ; elle peut être due à:

  • Une thrombose de la veine centrale de la rétine le malade présente en outre de violentes céphalées occipitales
  • Un décollement de la rétine le malade voit des scintillement de lumière et un rideau qui flotte devant ses yeux

 

 

 

 

 

 

 

préparation du matériel pour l'examen clinique 

 

L’examen clinique en ophtalmologie nécessite des documents  un matériel et un apprentissage spécial.

  a/les documents 

Registre des rendez vous

Registre des statistique ordonnances + bons d'examen

 b/le matériel technique

*lampe mural donnant au faisceau lumineux  limité, facile à diriger la lumière doit être

Placée à la hauteur des yeux du malade latéralement en avant

*un miroir  plat reflétant le faisceau lumineux sur la pupille (palette) pour apprécier la perception  lumineuse

*frontofocomètre pour mesurer la puissance des verres des lunettes

*réfractomètre automatique donnant une réfraction globale objective

*lentille destinées a examiner la partie antérieure du globe oculaire : verre à 3 miroirs

*lampe a fente ou bio microscope pour examiner la partie antérieure de l’œil.

*ophtalmoscope pour examen du fond de l'œil la lumière est placée obliquement et en arrière par rapport au malade à la hauteur des yeux

*l'échelle murale portant des lettres ou dessins de dix grandeurs décroissante pour mesurer l’acuité visuelle ou netteté de la vision.

Astigmométre ou ophtalmomètre de javal pour mesurer le degré d’astigmatisme cornéen

*des montures d'essai et une boite de verres de réfraction à écartement réglable corrigeant la vue et lui donnant le maximum d'acuité

-Le tonométre pour mesurer la tension  intra oculaire  scholtz : manuel à aplanat ion annexé au bio microscope

*un plateau  avec des collyres dilatateurs (ex: mydriatique) et anesthésiques (ex

Novesine) 

*un plateau stériles avec seringues et aiguilles à usage unique

*1 tambour contenant des compresses stériles +1 tambour avec tampon de coton stériles + cupules stériles

*boite à instruments (pinces, écarteurs, +releveurs des paupières …)

Gants de protection stériles +antiseptiques, bétadine dérmique.alcool à 70 %

Table d'examen +escabeau+2 chaises.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'examen des structures externes de l'œil :

 

Cet examen doit être méthodique et conduit de la manière suivante:

_se laver les mains à l'eau et au savon et  les désinfecter à l'alcool à 70°

_expliquer au malade l'objet et la nature de l'examen

Placer le malade dans une position assise confortable

_se placer devant le malade légèrement de coté

_commencer l'examen par l'œil sain

_ utiliser le pouce et l'index pour ouvrir les paupières

_demander au malade de regarder en haut et en bas à gauche à droite

_noter les observations sur le carnet de santé  du malade

_se laver soignement les mains

 

Examen de la conjonctive palpébrale: éversion  de la paupière supérieure

 

 Après avoir lavé et désinfecter les mains l'examinateur demande au sujet de:

_Fermer les yeux doucement

_à l'aide d'une main, saisir les cils de la paupière supérieure

_mettre l'index de l'autre main dans le pli de  la paupière supérieure

_retourner la paupière vers le haut

_examiner attentivement la conjonctive à la recherche de toute anomalie, inflammation

_Noter les résultats observés

_se laver soignement les mains

 

 N-B:

Pour l'examen oculaire d'un enfant :

_s'asseoir sur une chaise face a un aide (parent); les genoux fermés

_étendre l'enfant sur le dos, sa tête serrée entre  les genoux de l'examinateur

_ L’aide tient les bras et les jambes de l'enfant

_procéder à l'examen des yeux comme chez l'adulte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lavage de l'œil

 

 

Définition:

 Le lavage de l'œil consiste à nettoyer le cul de sac conjonctival pour le débarrasser des sécrétions et des corps étrangers

 Indication:

      Conjonctivite purulente

      Soins pré opération

      Elimination d'un  corps étranger, en particulier acide et basique

 

Matériel

 

 Nécessaire pour le lavage :

  *Cupule stérile

  *Eau stériles ou solution salée à 14%

  *UN ballon laveur ou une seringue de 20 cc ou poire en caoutchouc

  *Tampons de coton stériles dans une cupule stérile

Nécessaire pour la protection du malade

 

*serviette ou alèze

* une petite cuvette, 2  haricots, alcool à70°

 

Technique:

Installation du malade

*le malade est installé en positions assise ou couchée l'épaule protégée par la serviette  il tient la petite cuvette contre sa joue sous l'œil s'il ne peut pas le faire prévoir un aide

      Lavage

    Se laver les mains et se les désinfecter

   Ouvrir l'œil du malade  placer une main sur le front avec le pouce et l'index abaisser la paupière inférieure et relever la paupière supérieure

On peut aussi utiliser un blépharostat

   Laisser couler l'eau  de lavage dans le cul de sac conjonctival inférieur 

 Ne jamais diriger le jet directement sur la cornée

Demander au malade de mouvoir son œil en tout sens pour favoriser un bon nettoyage des replis conjonctivaux

Laver ainsi jusqu'à disparition de toutes sécrétions purulentes lors de projection de produit toxiques dans l'œil laver pendant 5 à 10 minutes

 Il est parfois nécessaire d'instiller dans l'œil une goutte d'un collyre à la cocaïne ou à la pantocaine afin de créer une anesthesie locale  

Essuyer  en tamponnant et mettre le collyre indiqué

Réinstaller le malade entretenir et ranger le matériel

 

 

LE NETTOYAGE DE L'ŒIL

 

 Définition :

Il consiste à débarrasser les paupières des sécrétions ou du sang qui s'y sont accumulés

 

indication :

Inflammation des paupière  et de la conjonctive

Traumatisme cranio faciale

 

 Matériel

Tampons de coton stériles dans une cupule stérile

Eau bouillie tiède dans un godet stérile

Alcool à 70%

Serviette ou alèze pour protéger le malade

Haricot

 

 Technique

Se laver les mains et  les désinfecter

Installer  confortablement le malade en position assise ou couchée

Placer la protection sur le thorax du malade en position assise ou   couchée

Placer  confortablement le malade, une protection sur le thorax du malade

Nettoyer chaque œil passant le tampon de coton de l'angle interne vers l'angle externe pour éviter l'infection du sac lacrymal

Nettoyer la partie externe des paupière sans appuyer sur l'œil  

Ecarter ensuite les paupières en abaissant la paupière inférieure

Passer le tampon de coton en l'exprimant

L’eau qui s'écoule vers l'extérieur sera essuyé avec un autre tampon

Ce nettoyage sera effectuer au moins 2 fois par jours il pourra être suivi d’instillation d'un collyre prescrit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Instillation de collyre

 

 

Définition:

Introduction de gouttes médicamenteuses au niveau des yeux

 

Matériel :

*Si besoin prévoir le matériel nécessaire au nettoyage de l'œil

*Goutte et compte gouttes

*Coton pour essuyer

*Haricot

 

Technique:

*Aller voir le malade le prévenir du soin

*Le faire asseoir la tête renversée en arrière

*Nettoyer le compte gouttes

*Abaisser la paupière inférieure,le malade regarde vers le haut

*Déposer les gouttes de collyre dans le cul de sac conjonctival inférieur sans faire toucher le compte gouttes à la cornée ou au globe oculaire ce qui peut favoriser la formation de larmes entraînant l'élimination des médicament et traumatiser l'œil

*Eviter :

*L'angle interne : fuite du produit par le canal lacrymal

*L'angle externe rejet à l'extérieur

*Essuyer les larmes éventuellement avec du coton

*Après l'application du médicaments nettoyer le compte gouttes

*Demander au malade de fermer les yeux sans les serrer et de les bouger de droite à gauche pour répartir le médicament

*Réinstaller le malade

*Nettoyer et ranger et le matériel

*Noter le soin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INSTILLATION DE POMMADE OPHTALMIQUE

 

La pommade peut être appliquée sur l'œil de deux façons :

*au niveau des paupières

*au niveau du  globe oculaire

 

Matériel :

*Nécessaire pour nettoyer les paupières

*Si besoin prévoir le matériel pour une irrigation oculaire

*Pommade en tube spécial

*Coton stérile pour essuyer l'extérieur du tube de pommade après utilisation ,ainsi que les éventuels larmoiements

*Prévoir une spatule spécial très fine ayant deux extrémités aplatie arrondie pour étendre la pommade lorsqu’elle n'est pas en tube

*Haricot

 

Technique

 

Pommade à mettre sur la paupière

Nettoyer soigneusement les paupières

Etendre la quantité de pommade nécessaire sur le bord des paupière le long des cils en insistant légèrement  pour bien la faire pénétrer, si spatule se servir de l'extrémité aplatie

Pommade à mettre sur le globe oculaire

Après nettoyage abaisser le bord de la paupière inférieure

Approcher dans le sens de la longueur et au milieu la spatule chargée de pommade bord arrondi ou l'extrémité du tube  y déposer la quantité d'une petite lentille de pommade

Faire refermer la paupière du malade

Retirer doucement la spatule

faire ouvrir et fermer l'œil du malade plusieurs fois de suite

Eviter de mettre la pommade prés du canal lacrymal elle risque de l'obturer

Nettoyer ensuite la spatule et la faire stériliser

Si la pommade est utilisée en tube en nettoyer l'extérieur avec du coton stérile et le tube doit rester personnel pendant toute la durée du traitement

 

 

 

 

 

 

 

 

PREPARATION

 DU MALADE POUR EXAMEN DU FOND D'œIL

 

Définition : c'est une préparation à un examen médical effectuer par un ophtalmologiste à l'aide de dispositifs spécifiques permettant l'observation directe du fond d'œil papille macula vaisseaux rétiniens, rétine

Indications

Hypertension artérielle

Néphropathie

Insuffisance cardiaque

Diabète

Méningite

Trouble neurologiques

Hémopathie

Atteintes oculaires névrite optique rétinite décollement rétinien

La maladie de BEHCET

Matériel :  

Collyre mydriatique, Ex: neosynephrine, mydriaticum

Tampon de coton stériles dans une cupule stérile

Haricot

Dispositif d'ophtalmoscopie selon disponibilité et  habitude de l'opérateur ophtalmoscope à image droite, appareil de shepens (ophtalmoscopie indirecte) loupe de volk, verre à 3  miroirs

Miroirs de clar

Préparation du malade

Informer le malade du déroulement de l'examen et le rassurer

Instiller dans chaque œil du malade 1  goutte de collyre mydriatique prescrit et demander au malade de fermer les yeux pendant 10 à 15 minutes afin de permettre la dilatation de la pupille 

Installer le malade en position confortable

Assister et servir l'opérateur durant l'examen

Résultat normal :

La papille est le repère capital elle correspond au nerf optique c'est le lieu de convergence des vaisseaux sanguins elle est normalement de couleur blanche rosée à bord nets

La surface rétinienne est de couleur rouge orangé

La macula est située au pole postérieur du globe en dehors de la papille elle est de teinte uniforme et plus grisâtre que le reste du fond d'œil les vaisseaux sanguins convergent vers elle mais s'arrêtent à distance du centre qui est marqué par une tache plus ombrée la fovéa centralis

Les vaisseaux sanguins se distinguent en artères  plus brillante et en veines de coloration plus foncée et homogène leur calibre est légèrement supérieur

 

Préparation du malade à un test à la fluorescéine

 

 

Définition :

C'est un teste oculaire par instillation d'une goutte de collyre à la fluorescéine servant à déceler des irritation ou ulcères de la cornée

Indication

Suite d'extraction de corps étranger de l'œil

Traumatismes de l'œil

Kératites

 

Matériel

Préparer sur un chariot

Un petit plateau contenant  1flacon de fluorescéine

Tampon de coton stériles

Dans une cupule stérile sérum physiologique ou eau distillée

Matériel de nettoyage si œil sal

Serviette pour la protection du malade

Haricot

Technique

Installer le malade en position confortable et le rassurer

Nettoyer l'œil si besoin

Installer une goutte de fluorescéine à 1%

Demander au malade de patienter pendant 5minutes

Assister le médecin au cours de l'examen

 

Résultat

 

Si la cornée est irritée l'espace touché prend une couleur verte brillante tandis que le reste de la cornée a un aspect homogène .l'examinateur est ainsi en mesure de localiser et d'apprécier l'étendu de l'irritation afin de décider la conduite a entreprendre

 

 

 

                                                             

                                     

 

 

 

 

Préparation du malade a l'examen d'angiographie rétinienne a la fluorescéine

 

1/principes de l'examen:

 L'angiographie retienne à la fluorescéine  permet, grâce à une injection intraveineuse de fluorescéines, d'examiner le fond de l'œil afin de prendre des clichés rapides des vaisseaux rétiniens et choroïdiens du tissu rétinien au pole postérieur avec en particulier la papille et la macula elle sert d'une part à établir  le diagnostic de certaines maladies rétiniennes et d'autre part à guider un traitement notamment une photocogulation au laser. Les indications les plus fréquentes de l'angiocardiographie concernent la rétinopathie diabétique et la dégénérescence rétinienne.

    Cet examen doit être effectuer dans un local frais et bien aéré les incidents sont fréquent, nausée  vomissement lipothymies.) Les accidents sont rares:

 Choc,  infarctus, accidents vasculaires ce qui rend prudent de disposer sur place un matériel de réanimation  l'angiographie à la fluorescéine n'est pas contre indiquée pendant la grossesse

 

Rôle infirmier

2/1préparation du matériel

Sur un chariot à pansements

Alcool à 70°

Seringue de 5cm3

Ampoule de fluorescéine à 10%

Aiguilles épicrâniennes

Ampoules de soludécadron (4mg 3ml) en cas d'allergie

Métoclopramide( primperan) en cas de nausée ou vomissement

A proximité tensiomètre source d'oxygène matériel  de réanimation

 

Préparation du patient   

Installer la pellicule identifier le patient

Vérifier la bonne dilatation pupillaire

Demander s'il a dèja subi une angiographie s'il a fait un malaise s'informer d'éventuelles allergies, en cas d'allergies  injecter une ampoule de soludécadron IV avant la fluorescéine

Installer le patient devant l'angiographie

Expliquer l'examen au patient : l’injection de la fluorescéine au pli du coude donne la possibilité d'analyser l'aspect dynamique de la circulation sanguine rétinienne la luminescence du sel  sodique de la fluorescéine excité par une lumière bleue devient fluorescente jaune vert

Installer une aiguille épicrânienne connéctée à  un petit cathéter dans une veine de l'avant bras ou du poignet adapter la seringue de fluorescéine au bout du  cathéter sans injecter

 

 

pendant l'examen :

Le médecin est assis derrière l'appareil photographique l'œil rivé à l'objectif

Demander au patient de coopérer pendant l'examen en gardant sa tête calée sur l'angiographie  et  en suivant le voyant lumineux rouge qui se déplace 

Le médecin commence par prendre des clichées sans injection en vert  rouge bleu (clichés  anérythres)

Injecter en 5 secondes les  5 cm3 de fluorescéine par l'aguille épicrânienne qui est laissée en place pendant toute la durée  de l'examen

Tenir la tête du patient et lui recommander  de maintenir les paupières ouvertes

Guetter les signes de malaise

Garder la voie veineuse jusqu'à la fin de l'examen

accident pouvant survenir pendant l'examen

Douleur au point d'injection

Nausées vomissements

 Conduite  à tenir en cas de nausées ou vomissement

Reculer la tête du malade de l'angiographie

Lui confier un haricot et  des serviettes en papier

Le faire respirer à fond

Expliquer que ces nausées et vomissements se produisent au début de l'examen  puis cessant rapidement pour ne pas revenir

Réinstaller le patient dès que possible

Le médecin peut alors reprendre les clichées

+ Réaction allergique prurit urticaire oedème  de Quincke

+ État de hoc anaphylactique

 

Après l'examen

Prévenir le patient

Que quelques minutes sont nécessaires avant de retrouver la vision car il est ébloui

De la coloration jaune de la peau et des urines pendant quelques heures après l'injection de fluorescéine

Les selles seront colorées avec le vert d'indocyanine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Préparation du matériel pour extraction de corps étrangers de l'œil 

 

Définition

Les corps étrangers dans l'œil  (poussières insectes cendres etc.…) sont souvent cause d'ennuis et d'irritation de la conjonctivite ils peuvent être superficiels  ou pénétrants

 Matériel

Collyre anesthésique

Solution de lavage oculaire

Aiguilles à corps étrangers

Collyres antibiotique

Une lampe fente

Tampons de coton stériles dans une cupule stérile

Deux haricots + protection +sparadrap + compresses stériles

 

technique

Deux cas peuvent se présenter

1/corps étrangers superficiel

Logé dans le cul de sac conjonctival ou fixé sur la cornée:

*instiller un collyre anesthésique non traumatisant pour la cornée

*le malade est couché examiner l'œil à l'aide d'une lampe pour tenter de repérer le corps étrangers d'abord en écartant les paupières puis en retournant la paupière supérieure

*si la paupière repose sur la conjonctive  essayer de l'élever à l'aide d'un coton humide stérile

Si le corps est  fixé se placer en arrière de la tête du malade maintenir la paupière supérieure à l'aide d'un releveur tenu de la main gauche

De la main droite avec une aiguille à corps étrangers racler doucement les couches superficielles de la cornée  jusqu'à extraction du corps étrangers et éventuellement éliminer la rouille s'il s'agit d'un éclat de fer

La lame de l'aiguille doit faire un angle très faible à la surface de la cornée

Ensuite laver l'oeil appliquer une pommade antibiotique et maintenir un passement occlusif jusqu'à cicatrisation complète de la cornée

 2/corps étranger pénétrant

 

Le corps étranger pénétrant est susceptible d'amener de graves lésions intra oculaires la porte d'entrée peut parfois être très petite et passer inaperçue dans tous les cas :

Prévenir le spécialiste

Amener le malade pour faire les clichée radiographiques demandés, afin de visualiser  et préciser le siège du  corps  étrangers,( l'ablation s'effectue en générale au bloc opératoire avec instillation d’un collyre antibiotique prescrit et application  d'un pansement occlusif)

 

Surveillance

Surveiller la malade pendant le soin surveiller ses réactions le faciès le pouls pour dépister un éventuel choc

Surveiller la fonction oculaire

 

Incident et accidents

Si corps étranger très petit difficiles à distinguer écouter les plaintes du malade et examiner l'œil à la lampe à fente

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mesure de la tension oculaire

 

Définition

C'est la mesure de la pression des liquides à l'intérieur de l'œil

La pression intra oculaire résulte d'un équilibre entre la production d'humeur aqueuse par le corps ciliaire et son excrétion par le canal de schlem

Cette pression est beaucoup supérieure à celles des autres organes creux

Elle est sans rapport avec la tension artérielle

matériel

Tonomettre il existe deux types

Appareil de SCHIOTZ  manuel

Appareil à aplanation( monté sur la lampe à fente)

Antiseptique pour désinfecter l'appareil

Alcool à 70%

Tampons de coton stériles dans une cupule stérile

Haricot

technique

-Se laver les mains et se les désinfecter

-Installer le malade en position :

Décubitus dorsal la tête renverser en arrière  si appareil de SHIOTZ

Assise si l'appareil à aplanation

-ecarter les paupières demander au malade de regarder en haut

Instiller 2  gouttes du collyre anesthésique (novésine 4%) pour anesthésier la cornée

-appliquer sur la cornée le tonométre qui déprime le globe la mesure de cette dépression permet de déterminer la pression intra oculaire

-Désinfecter l'appareil après son utilisation

On peut apprécier la tension oculaire en appliquant deux doigts à travers la paupière supérieure avec l'un des doigts on appuie sur le globe avec l'autre ou perçoit la poussée produite par cette pression cette appréciation est très sujette à caution

La tension oculaire normal est entre 10 et 20mmhg elle est plus élevée le matin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'acuité visuelle

 

Définition:

C'est l'exploration de la vision précise. l'acuité est dite normale  lorsque le minimum séparable correspond à un angle d'une minute

Matériel

L'acuité visuelle ou netteté de la vision se mesure à  l'aide d'échelle murales

De la lettre montré par l'examinateur sur l'échelle:

Echelles des carrés ouvert au milieu à l'un des cotés

Echelles de parinaud si on veut mesurer l'acuité visuelle de prés

Echelles de lettres de dessins de dix grandeurs décroissants

Technique

La mesure de l'acuité visuelle doit se faire de préférence  dans une pièce peu éclairée         

Chaque œil est examiné séparément et l'on note l'acuité sans verre et éventuellement  avec un verre corrigeant une amétropie

L'acuité visuelle de loin se mesure à l'aide d'optotypes tableaux placés à  5 mètres  du sujet à  examiner ou  2.5 mètres avec miroir

L'acuité visuelle de prés se mesure à l'aide de textes d'imprimerie de dimensions différentes que le sujet doit lire à 35 cm de distance

Résultat

Le détail caractéristiques de la lettre est vu sous un angle d'une minute l'acuité visuelle est de 10/10éme 

Le patient ne peut distinguer le détail  caractéristique que sous un angle de 10, l'acuité visuelle est de 1/10 éme

Le patient ne peut reconnaître l'optotype correspondant  à l'acuité de 1/10éme on lui demande de s'approcher du test à mi distance,  l'acuité est de 1/20ém

S'il  ne peut lire qu'a 1 mètre de distance l'acuité  visuelle n'est que 1/50éme

S'il ne reconnaît le test qu'a 50cm l'acuité est de 1/100éme

Lorsque l'acuité visuelle est encore plus faible on demande au sujet s'il  peut compter les doigts ou  simplement les voir bouger à différentes entre 10et 50 cm

Dans le cas contraire on notera réception lumineuse bonne si le sujet  peut avoir la lumière le sujet peut faire la différance entre le jour et la nuit si le malade ne perçoit rien il est considéré aveugle

 

 

 

 

 

 

 

 

L'examen de la réfraction oculaire

 

définition

c'est un examen qui explique la direction des rayons lumineux dans l'œil

 

méthode utilisé

la réfraction est étudiée par

la skiascopie :recherche des ombres produits dans la pupille par la projection d'un faisceaux lumineux envoyé par  un miroir concave

L'ophtalmomètre de javal  qui mesure spécialement l'astigmatisme

L'utilisation de verres correcteurs devant l'optotype

résultat

On appelle œil emmétrope ou œil  normal  un œil  constitué de telle façon que les images se forment sur la rétine

Quand les images ne se forment pas sur la rétine on parle d'amétropie dont o distingue

la myopie:  l'image se forme en avant de la rétine  il  y a excès de convergence l'œil est trop long elle se corrige par des verres divergents pour que les rayons lumineux convergent juste sur la rétine et  non en avant

L'hypermétropie : l'image se forme en  arrière de la rétine i l y a défaut de convergence

L'astigmatisme: l'image d'u n point n'est plus un point mais elle est formé de petit droites perpendiculaire l'un à l'autre et non situé dans le même plan.la convergence  varie selon les axes l'image est nette selon un axe et floue selon un autre

L'astigmate dont la cornée lettres au tableau d'acuité R et  A et V,D etO

La presbytie: difficulté de voir de prés entre 40 et 50 ans due à un enfant de plasticité du  cristallin  le port de verres convexes augmente la convergence du system oculaire suppléant  l'accommodation.

N.B

LA puissance des verres convergents et divergents se calcule comme celle de toute lentille en dioptries

La daltonisme est une vision imparfaite des couleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie

*cahier de l'infirmière n°14_ORL  ophtalmologie

*nouveau  cahier de l'infirmière n° 23 2éme édition massons( soins infirmier aux personnes atteintes d'affection  auto  laryngologiques stomatologiques ophtalmologiques)

*dossiers médicaux  chirurgicaux de l'infirmière n°32 ORL

Soins infirmiers aux malades,Tome I Rennes 1973

Encyclopédie médicale  pratique(CD Rom)